mercredi 23 mai 2018

Pourquoi "La casa de papel" est une mauvaise série (et pourquoi je l'ai adorée quand même)




"La casa de papel", c'est la série dont tout le monde parle depuis trois mois sur les réseaux sociaux, celle que les gens binge-watchent avec un tel enthousiasme que ça a fini par m'intriguer suffisamment pour que j'y jette un coup d'oeil - et que, malgré des défauts hurlants, je ne décroche pas avant d'être arrivée au bout des deux saisons. 

Si vous avez réussi à passer au travers jusqu'ici, en gros, c'est l'histoire de 8 braqueurs qui ont pris des noms de grandes villes pour protéger leur anonymat et qui, sous la houlette d'un mystérieux génie répondant au sobriquet d'El Profesor, montent le casse du siècle à la Fabrique Nationale de la Monnaie espagnole. Un casse qui va durer plusieurs jours et durant lequel ils garderont plus de 60 personnes en otage afin de garantir la bonne exécution de leur plan tordu à souhait...

mardi 22 mai 2018

Comment occuper utilement un mois de chômage technique





Si je dois rester un mois entier sans bosser, il est hors de question que je passe mes journées à me morfondre en regardant baisser le solde de mon compte bancaire. Improductive sur le plan professionnel, il va falloir que je le sois sur à peu près tous les autres plans possibles pour ne pas sombrer dans la déprime. Quelques idées d'occupations utiles qui ne me coûteront rien:

lundi 21 mai 2018

La semaine en bref #20





Lundi:
Reçu le relevé de droits d'auteur de mon éditeur principal. Excédent stationnaire depuis 3 ans; seulement un dixième de ce que je touchais entre 2010 et 2012. Bon, je me plains pas, il en reste encore. (Enfin si, je me plains, parce que comme tout le monde, je préfère toucher beaucoup de sous que juste un peu!)
 La semaine dernière, j'hésitais à allumer la clim; là, j'hésite à rallumer le chauffage.

dimanche 20 mai 2018

Harry & Meghan: just married!





La monarchie et le mariage sont deux institutions qui ne m'inspirent aucune sympathie. Et en règle générale, je snobe les événements qui mobilisent les foules devant leur écran - genre Eurovision ou élection de Miss France. A la base, je n'avais donc aucune intention de regarder le prince Harry et Meghan Markle s'épouser hier en milieu de journée. Mais j'en étais au 3ème jour d'une déprime sévère qui me voyait gober du Xanax comme des pastilles anti-toux et envisager de partir élever des chèvres dans le Larzac (où j'aurais peut-être retrouvé mon menton). Du coup, histoire de me changer les idées, je me suis quand même connectée au streaming de France 2 vers 12h30. 

vendredi 18 mai 2018

Le faux problème du mérite





Combien d'entre nous, après avoir survécu à une semaine difficile ou résolu un problème épineux, se disent: "J'ai bien mérité une petite récompense" et foncent s'acheter une  robe un peu chère, un vernis de marque ou un joli bibelot? Ne levez pas les yeux au ciel: je ne vais pas partir dans une tirade anti-consumériste. Non, ce qui m'interpelle, c'est cet usage très répandu du verbe "mériter" dans un contexte où il n'a pas du tout sa place. J'ai déployé un effort louable, d'accord. Du coup, je veux me faire plaisir pour rééquilibrer mon bilan comptable (la chiantise de la vie dans une colonne, ses agréments dans l'autre) - soit. Mais à partir du moment où j'ai gagné mon argent, j'ai le droit d'en faire ce que je veux, sans justifier de mes dépenses vis-à-vis de moi-même et/ou du reste de la société. A condition d'avoir les moyens de me l'offrir, je suis tout à fait libre de m'accorder cette fameuse petite récompense.